Translate

lundi 10 octobre 2011

Vitti 'na crozza (J'ai vu la mort)




Vitti 'na crozza est une des plus célèbres chansons traditionnelles siciliennes, et l'une de celles que je préfère :







C'è nu giardinu ammenzu di lu mari
tuttu 'ntissutu d'aranci e ciuri,
tutti l'aceddi ci vannu a cantari,
puru li pisci ci fannu l'amuri.

Senti li trona di lu Mungibeddu
chi ghietta focu e fiammi di tutti i lati ;
oh Bedda Matri, Matri addulurata,
sarva la vita mia e d' 'a mia amata.

Vitti na crozza supra nu cannuni,
fui curiusu e ci vosi spiari.
Idda m'arrispunniu cu gran duluri :
"Murivi senza toccu di campani".

Sinni eru, sinni eru li me anni
chiangennu sinni eru, cun gran duluri...
ca' si putissi ancora chiuù nun vurria,
cchiù nun vurria muriri chi pi amuri.

...Ah si putissi ancora, chiuù nun vurria,
cchiù nun vurria muriri chi pi amuri. 


Je connais un jardin au milieu de la mer
qui déborde de fruits et de fleurs,
tous les oiseaux vont y chanter,
et les poissons vont y faire l'amour.

J'entends tonner le Mongibello
qui répand le feu et les flammes ;
oh Sainte Vierge, Mère des Douleurs,
sauve-moi, avec celle que j'aime.

J'ai vu un crâne au sommet d'une tour,
par curiosité, je l'ai interrogé.
Et tristement, il m'a répondu :
"Je suis mort sans que pour moi sonne le glas."

Elles s'en vont, elles s'en vont mes années
tristement, elles s'en vont dans la douleur...
et si c'était encore possible, je ne voudrais,
je ne voudrais mourir que par amour...

(Traduction personnelle)






Images : en haut, Carlo Columba (Site Flickr)

en bas, Stefano Corso (Site Flickr)


Sur le même thème, voir ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire