mardi 30 juin 2015

Carmela




Une des chansons napolitaines que je préfère, Carmela (Paroles : Salvatore Palomba, Musique : Sergio Bruni, 1976), merveilleusement interprétée par Mina :

Stu vico niro nun fernesce maje 
e pure 'o sole passa e se ne fuje. 
Ma tu stai llà, tu rosa preta 'e stella, 
Carmela Carmè ! 

Tu chiagne sulo si nisciuno vede 
e strille sulo si nisciuno sente, 
ma nun' è acqua 'o sanghe dint' 'e vvene, 
Carmela Carmè ! 

Si ll' ammore è 'o cuntrario d' 'a morte, 
e tu 'o ssaje. 
Si dimane è surtanto speranza, 
e tu 'o ssaje. 
Nun me può fà aspettà fin' a dimane, 
astrigneme 'int' 'e braccia pe' stasera, 
Carmela Carmè ! 

Ma tu stai llà,tu rosa preta 'e stella, 
Carmela Carmè 
Ma nun' è acqua 'o sanghe dint' 'e vvene, 
Carmela Carmè ! 

Si ll' ammore è 'o cuntrario d' 'a morte, 
e tu 'o ssaje. 
Si dimane è surtanto speranza, 
e tu 'o ssaje. 
Nun me può fà aspettà fin' a dimane, 
astrigneme 'int' 'e braccia pe' stasera, 
Carmela Carmè !




Cette ruelle obscure ne finit jamais
Même le soleil la traverse et s'enfuit.
Mais c'est là que tu vis, toi la rose, la poussière d'étoile.
Carmela, Carmela !

Tu ne pleures que lorsque personne ne te voit
et tu ne cries que si personne ne peut t'entendre,
mais ce n'est pas de l'eau qui coule dans tes veines,
Carmela, Carmela !

L'amour est le contraire de la mort,
et tu le sais.
Le lendemain est porteur d'espérance,
et tu le sais.
Mais ne me fais pas attendre jusqu'à demain,
serre-moi dans tes bras toute la nuit,
Carmela, Carmela !

(Traduction personnelle) 











Images : (1) et (3) Sophia Loren dans Une journée particulière, d'Ettore Scola

(2) Gustavo Pisani  Vicolo, olio su tela



La version du compositeur, Sergio Bruni

3 commentaires:

  1. Choix judicieux que ce rapprochement entre cette chanson magnifiquement chantée par Mina et le personnage si finement interprété par Sophia Loren dans "Une Journée particulière".

    RépondreSupprimer
  2. Oui, inoubliables personnages, Sophia et Marcello, dans cette "journée particulière" trop rarement reprogrammée à la télévision.... Personnages aux douleurs enfouies et tues en des temps obscurs... Instants de grâce que cette chanson tout comme l'étreinte si particulière de cette journée...

    RépondreSupprimer
  3. Merci, chers amis, pour vos aimables commentaires ; le temps me manque en ce moment pour y répondre, mais je les lis toujours avec plaisir et intérêt !

    RépondreSupprimer