lundi 20 mars 2017

La quercia caduta (Le chêne abattu)



"Ah chi sa dove sarà..."






 La quercia caduta

Dov'era l'ombra, or sé la quercia spande
morta, né più coi turbini tenzona.
La gente dice : Or vedo : era pur grande !

Pendono qua e là dalla corona
i nidïetti della primavera.
Dice la gente : Or vedo : era pur buona !

Ognuno loda, ognuno taglia. A sera
ognuno col suo grave fascio va.
Nell'aria, un pianto... d'una capinera

che cerca il nido che non troverà.

Giovanni Pascoli  Primi poemetti (1897-1904)


Le chêne abattu

Là où était l'ombre, maintenant gît le chêne
mort, il ne lutte plus contre les tempêtes.
Les gens disent : «On le voit maintenant : il était vraiment grand !»

Ici et là pendent dans le feuillage
les petits nids du printemps.
Les gens disent : «On le voit maintenant : il était vraiment bon !»

Chacun le loue, chacun le taille. Le soir,
chacun s'en va avec son pesant fardeau.
Dans l'air, un sanglot... c'est une fauvette

qui cherche le nid qu'elle ne trouvera pas.

(Traduction personnelle)






Toutes les photographies sont de Luca Borghi  (Site Flickr)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire